Chargement en cours
Ma sélection

Lot 369 - VOLTAIRE LS « V » avec 3 lignes autographes, [Ferney] - 16 avril 1767, [à [...]

Estimation : 3 500 € / 4 000 €

Adjugé 23 750 €


Résultat avec frais

VOLTAIRE LS « V » avec 3 lignes autographes, [Ferney]
16 avril 1767, [à Philippe-Antoine de Claris, marquis de Florian] ; la lettre est écrite par son secrétaire Jean-Louis Wagnière ; 3 pages petit in-4
Importante lettre sur les affaires Sirven et Calas, et les troubles de Genève
« Le succez de l’affaire des Sirven me parait infaillible, quoi qu’en dise Fréron La calomnie absurde contre cette pauvre servante des Calas ne peut servir qu’à indigner tout le conseil que cette calomnie attaquait vivement en suposant qu’il avait protégé des coupables contre un parlement équitable et judicieux Plus la rage du fanatisme exhale de poison plus elle rend service à la vérité Rien n’est plus heureux que de réduire ses ennemis à mentir »…
Il signale une intervention de Frédéric II en faveur de Morival, compagnon de La Barre, « cette abominable aventure que j’ai toujours sur le cœur »

Puis il évoque des embarras à Ferney : vexations des commis, batailles continuelles avec les fermiers généraux : « il faut quelque fois savoir boire la lie de son vin »…
Quant au Docteur Tronchin, il l’eût souhaité « plus médecin que politique ; qu’il se fut moins occupé des tracasseries d’une ville qu’il a abandonnée S’il a pris parti dans ces troubles il devait me connaître assez pour savoir que je me moque de tous les partis Quoi qu’il en soit, il est plaisant que Tronchin soit à Paris et moi aux portes de Genève, Rousseau en Angleterre, et l’abbé de Caveyrac à Rome Voilà comme la fortune ballote le genre humain Je demande à Monsieur le grand Turc pourquoi son Baron Du Tott est à Neufchatel Dites moi, je vous prie, mon Turc, si ce Turc Du Tott vous a donné de bons mémoires sur le gouvernement de ses turcs ? N’êtes vous pas bien faché qu’Athènes et Corinthe soient sous les loix d’un Bacha ou d’un Pacha ? »…

Puis il prend lui-même la plume : « Mille amitiés a tous Le turc est prié d’écrire un mot, le jeune conseiller est prié de dire si le boiteux de procureur agit V »
Correspondance (Pléiade), t VIII, p 1087

Demander plus d'information

Thème : Documents, Autographes Ajouter ce thème à mes alertes