Chargement en cours
Ma sélection

Lot 1162 - VIGNY Alfred de (1797-1863) [1845, 32e f]. - 3 L.A.S. « Alfred de Vigny », [...]

Estimation : 1 000 € / 1 500 €

Adjugé 1 300 €


Résultat avec frais

VIGNY Alfred de (1797-1863) [1845, 32e f].
3 L.A.S. « Alfred de Vigny », février-mars 1844, à Victor HUGO ; 1 page in-8 chacune.

Sur sa candidature à l’Académie française, entre deux scrutins.
[Le 8 février, Saint-Marc Girardin avait été préféré à Vigny pour le fauteuil de Campenon, mais trois voix pour Vigny, dont celle de Hugo, avaient bloqué l’élection au fauteuil de Casimir Delavigne (Sainte-Beuve et Vatout eurent seize voix chacun). Le 14 mars, Vigny allait subir un double échec, face à Sainte-Beuve et à Mérimée.
Ces trois lettres témoignent de la complicité entre Vigny et son principal soutien à l’Académie.]
20 février. Il annonce sa visite pour demain, « mercredi des cendres, jour de calme s’il en fut », à huit heures du soir, sauf contrordre : « J’aurai plusieurs choses à vous dire : dans un petit coin sombre comme le misanthrope »...
26 février. Il viendra demain soir : « j’ai voulu encore vous en prévenir afin de ne pas attenter à votre liberté et déranger quelque projet si vous en aviez. D’une barrière à l’autre il faut s’avertir et surtout de l’Étoile à la Bastille. J’ai retrouvé tout votre cœur, et j’ai besoin d’entendre votre voix »...
10 mars. « Demain soir à huit heures, mon ami, la place Royale me verra arriver de mon pays des Champs Élysées si vous n’avez pas à sortir et ne m’avez pas écrit d’ici là. Au nom du ciel ne venez pas de si loin sans m’avertir, ce serait comme l’autre jour et j’en serais inconsolable »...
Correspondance, t. V, p. 238-239 (nos 44-21 et 44-23) et 246 (44-32).

Demander plus d'information