Chargement en cours
Ma sélection

Lot 1130 - SICARD Ambroise (1742-1822) prêtre, instituteur des sourds-muets [AF 1803, 3e f]. - [...]

Estimation : 600 € / 800 €

Adjugé 715 €


Résultat avec frais

SICARD Ambroise (1742-1822) prêtre, instituteur des sourds-muets [AF 1803, 3e f].
19 L.A.S. (2 incomplètes), 1 P.A.S. et 1 L.S. « L’abbé Sicard » ou « Sicard », Paris et Moussy-le-Vieux 1792-1820 et s.d. ; 28 pages formats divers, quelques en-têtes Le Directeur de l’Institution des Sourds Muets [ou de l’Institution Impériale des Sourds-Muets de Naissance ou de l’Ecole Royale des Sourds-Muets], quelques adresses.

12 mai 1792, il envoie à M. Desfaucherets un « rapport de la scène arrivée le 10 mai chez nous. J’ai crû devoir aussi raconter au directoire celle qui s’est passée hier, à la leçon publique »… 29 ventose II (12 mars 1794), au sujet des nominations aux cinq places gratuites des Sourds-Muets… 12 ventose, assurant un confrère et ami de son appui, et de celui de Garat, pour lui faire obtenir l’indemnité due aux « gens de lettres qui ont bien mérité de la patrie »… 22 frimaire (13 décembre 1801), longue lettre de plaintes à M. Lucas, agent de l’Institut, à propos du non-paiement du traitement accordé aux membres de la Commission du Dictionnaire… 13 janvier 1815, à Népomucène LEMERCIER, « l’un des 40 de l’Academie », demandant trois billets pour sa séance à l’Athénée… 4 janvier 1816, certificat de service pour le sieur Masset, économe de l’Institution des Sourds-Muets de 1790 à 1793… 19 février 1818, entrée à FEUILLETTE, la bibliothèque de l’Institut, pour savoir si « les savants anglais » ont envoyé à la bibliothèque Didascolocophus, or The Teacher of Deaf and Dumb, par le Dr Watson, et Philocophus, or The Deaf Men’s Friend… Mardi de Pâques [24 avril 1821], à Jean-Louis LAYA : il donnera son « suffrage accadémique » à M. de Wailly, quoique le comte Ferrand ait dit « très positivement que le roi lui avoit demandé sa voix pour Villemain »… D’autres lettres à Mgr Claude André, le sénateur Perregaux, M. Ravez, M. Baudouin fils, M. Lecointre, etc.
On joint la fin d’une L.A.S. ; une pétition de sourd-muet avec apostille a.s. de Sicard, 1800 ; un portrait lithographié par Boilly ; et une notice ms.

Demander plus d'information