Chargement en cours
Ma sélection

Lot 1111 - ROSTAND Edmond (1868-1918) [AF 1901, 31e f]. - L.A.S. « Edmond Rostand », [octobre [...]

Estimation : 700 € / 800 €

Adjugé 1 040 €


Résultat avec frais

ROSTAND Edmond (1868-1918) [AF 1901, 31e f].
L.A.S. « Edmond Rostand », [octobre 1901, à Paul HERVIEU] ; 2 pages in4.

Belle lettre sur le choix d’un parrain après son élection à l’Académie française.
L’adorable HALÉVY lui a dit qu’il pouvait prendre qui il voulait. « Dans ce cas j’aimerais mieux un ami qu’un symbole. Ça m’ennuie un peu de demander à SULLY-PRUDHOMME qui pourra au dernier moment ne pas venir, et, dans ce cas, comme me le conseille Halévy, de vous prier d’être un remplaçant. Il me conseille aussi COPPÉE. N’aurais-je pas l’air de faire une profession de foi politique en le choisissant ? Dieu sait si j’aime l’homme qui a été exquis pour moi... Mais... J’ai beau vouloir vaincre mon penchant pour Hervieu, je n’y parviens pas, et je sens qu’Halévy m’approuve de vous préférer à tous. [...] Je sens que vous ne pouvez pas avoir l’air d’approuver tout ce que débite dans son discours un incorrigible poète. Mais un parrain n’est pas responsable de ce fait du filleul ! – Ce qui qu’il y a de beau dans notre amitié n’est-ce pas justement que nous pensons différemment sur certaines choses et que nous avons des esthétiques si dissemblables (au fond, vous savez, je ne trouve pas, mais enfin !) »... Il le prie de n’accepter « que si c’est vraiment un plaisir pour vous de vous mettre ce jour-là en uniforme ! »... Il ajoute qu’il n’ira pas au dîner de gala en l’honneur d’EDOUARD VII : « Vous me raconterez comme c’était, et s’il est plus amusant que le Tsar ». Il aime beaucoup le roman de Mme de NOAILLES, il a commencé à lire le feuilleton de Claude FERVAL : « je pousse des hurlements quand on me perd le journal. [...] Je ne veux voir personne à Paris que vous. Je vais vous épouvanter de sauvagerie. Je ne puis plus parler qu’à des visages d’écorces ».

Demander plus d'information