Chargement en cours
Ma sélection

Lot 5 - Pierre BALMAIN (1914-1982) couturier. L.A. (signée au dos de l'enveloppe), Paris [...]

Estimation : 600 € / 800 €

Pierre BALMAIN (1914-1982) couturier. L.A. (signée au dos de l'enveloppe), Paris [14.XI.1975], à Mlle Anna Maillard ; 8 pages in-8, enveloppe autographe signée.

Longue lettre amicale à sa " Chère Michou ". Il la remercie de sa lettre, trouvée au retour de son long séjour habituel " en orient extrême " : " l'amitié, vous le savez, n'a pas besoin de génie - la plus simple de ses expressions réchauffe le cœur "... Il était très à plat lorsqu'il a écrit sa lettre de Marrakech : " la fatigue d'une longue année d'angoisses et d'efforts m'avait chargé d'une lassitude qui virait au noir. Certes, ma situation personnelle n'est guère meilleure et j'ai vu s'effriter un patrimoine patiemment arrondi au cours des ans - mais les affaires se présentent mieux et je pense tout de même sortir enfin de l'ornière "... Il finit même par aspirer à la retraite " à laquelle, curieuse attitude de l'esprit, je n'ai jamais cédé jusqu'ici [...]. M'arranger un train train plus modeste finit par me paraitre souhaitable - me défaire encore de ce qui me reste d'objets précieux, patiemment réunis au cours de mes voyages me semble tout à fait possible - et, je suis étonné de m'en rendre compte, indifférent ! "... Il envisage avec un certain soulagement de quitter son " caravansérail " pour une garçonnière beaucoup plus petite près du Bois, sans autant de personnel, mais souhaite garder Marrakech " (Inch'Allah) " pour y faire de longs séjours... Il met Michou en garde à propos de son projet de cohabitation avec Paul André à Beauvoir, qui lui semble dangereuse pour leur amitié, car ce dernier est " de tous vos amis, le plus attentionné, le plus disposé toujours à se mettre à vos ordres "... Balmain viendra comme à son habitude en Savoie pour la Toussaint : " Il sera bon de se retrouver encore dans cette bonne maison - nous nous draperons de châles et de lodens et nous essaierons de nous souvenir mieux pour oublier l'instant [...] et nous avons tant à nous dire ! "...

Demander plus d'information