Chargement en cours
Ma sélection

Lot 1170 - MOZART Wolfgang Amadeus (1756-1791). - La Villanella Rapita Ou La Villageoise [...]

Estimation : 4 000 € / 5 000 €

Adjugé 5 393 €


Résultat avec frais

MOZART Wolfgang Amadeus (1756-1791).
La Villanella Rapita Ou La Villageoise Enlevée Opera Bouffon En Trois Actes, Représenté au théâtre de Monsieur en 1789. Musique Italienne de Diférens Célébres Compositeurs, Paroles Italienne Traduite en Françaises, Par M. D .*** (Paris, Sieber, [1789]) ; un volume in-fol.
(33,5 x 26 cm) de 267 pages, cartonnage début XIXe s. demi-vélin vert à coins, portant sur le plat sup. l’étiquette d’Abonnement de lecture musicale… chez Ph. Petit, successeur de Gaveaux… (petit manque au coin inf. droit du titre, petite fente marginale p. 21-22, pliure marginale aux 2 derniers ff. avec petit trou, intérieur légèrement empoussiéré avec de légères brunissures).
Très rare première édition du Terzetto Mandina Amabile (K. 480) de Mozart, seule partition d’orchestre opératique publiée de son vivant.
Ce Terzetto pour soprano, ténor et basse a été ajouté par Mozart à l’opera buffa de Francesco Bianchi, sur un livret de Giovanni Bertati, La Villanella rapita, pour les représentations du Burgtheater à Vienne en 1785 ; il a été inséré lors de la reprise française sous forme de « pasticcio » le 15 juin 1789, et dans la partition d’orchestre publiée alors par Sieber.
Le « Trio del Sigr Mozart » conclut l’acte I (p. 51-71), et rassemble le Comte (« Mandina amabile »… ou « Prends donc ma reine »…), Mandine puis Philippe. Les autres compositeurs, nommés en tête de chaque morceau, sont Francesco Bianchi, Benedetto Ferrari, Giovanni Paisiello, Pietro Guglielmi, Giuseppe Sarti, et Giovanni Battista Martini.
Partition gravée avec le n° de cotage 1060.
Signature de l’éditeur SIEBER sur le titre, où son adresse est corrigée sur la planche, et le prix corrigé à la main (36 au lieu de 30 livres). Quelques annotations et corrections ont été portées au crayon à la main.
Très rare édition de ce « pasticcio », dont Haberkamp n’a recensé que trois exemplaires. Selon lui, c’est la seule partition d’orchestre d’opéra publiée du vivant de Mozart.
Bibliographie : Gertraut Haberkamp, Die Erstdrücke der Werke von Wolfgang Amadeus Mozart (Tutzing, 1982), p. 243-244.

Demander plus d'information