Chargement en cours
Ma sélection

Lot 1047 - MONDOR Henri (1885-1962) médecin et écrivain [AF 1946, 38e f]. - Discours [...]

Estimation : 400 € / 500 €

Adjugé 455 €


Résultat avec frais

MONDOR Henri (1885-1962) médecin et écrivain [AF 1946, 38e f].
Discours prononcés dans la séance publique tenue par l’Académie Française pour la réception de M Henri Mondor, 30 octobre 1947 (Paris, typographie de Firmin-Didot et Cie, 1947), avec ENVOI autographe signé ; et 6 L.A.S. d’Henri MONDOR à Abel BONNARD ; in-4, reliure demi-percaline verte (D. Montecot), et 8 pages in-8 à son en-tête montées sur onglets sur des feuillets de papier vergé.

Édition originale : éloge de Paul VALÉRY par son successeur Henri MONDOR, suivi de la Réponse de Georges DUHAMEL. Mondor a inscrit cet ENVOI autographe : « Pour Monsieur Julien Monod — le meilleur ami de Paul Valéry et le seul qui ne le dira jamais. Ce très affectueux souvenir et un peu de la gratitude que tant d’admirateurs du grand Poète lui doivent et lui devront. HMondor ».
Dans ses lettres à Abel BONNARD, Mondor le remercie pour son « papier », et corrige sa citation de Montesquieu... Il conseille de ne lire, dans son livre, « au bas de la page 173, qu’un salut »... Il répond avec émotion à l’académicien, dédicataire d’un livre de Paul Valéry : « Vous embellissez une époque par tant de côtés si sévère »... Il recommande au ministre, pour la Faculté de Médecine, M. Sénèque, appelé en consultation auprès de M. Laval blessé... Il le remercie de son « beau livre déjà célèbre » [Les Modérés], et il corrige une citation de Gide, qui nomme Bourget, et non Barrès...
On a relié à la fin du volume des coupures de presse et divers documents.
On joint le MANUSCRIT autographe signé de sa Préface à L’Inspiré des Nymphes d’Algernon Charles SWINBURNE traduit par André FONTAINAS (Somogy, 1946 ; 5 pages petit in-4 avec ratures et corrections), évoquant notamment l’admiration mutuelle entre MALLARMÉ et Swinburne ; plus 6 L.A.S. et 2 textes dactyl. annotés.

Demander plus d'information