Chargement en cours
Ma sélection

Lot 1002 - LAMARTINE Alphonse de (1790-1869) [AF 1829, 7e f]. - L.A.S. « Lamartine », [...]

Estimation : 500 € / 700 €

Adjugé 975 €


Résultat avec frais

LAMARTINE Alphonse de (1790-1869) [AF 1829, 7e f].
L.A.S. « Lamartine », Saint-Point 7 juillet 1845, à Adolphe de CIRCOURT ; 4 pages in-8 à son chiffre couronné.

Belle et longue lettre sur la politique, la religion et le scandale Hugo.
« La névralgie, l’étude de l’histoire, les affaires, l’horreur de la plume, m’ont empêché d’écrire un mot depuis mon arrivée ici ». La longue lettre de son ami reflète sa propre pensée : « Cela me ravit de sentir battre mon cœur dans une autre poitrine. Je ne contesterais que sur la conclusion. Les transactions, bonnes en affaires, sont mauvaises en idées. Ou le Catholicisme est la vérité ou il est le mensonge. S’il est la vérité mourons avec lui. S’il est le mensonge séparons nous en tout à fait, avec le respect que l’enfant a pour la nourrice qui l’a nourri, bercé, conduit par la lizière jusqu’à son âge mûr, mais avec la vigueur d’une raison qui marche seule.
Quant aux questions purement politiques, vous avez raison absolue. Mais ce pays est mort, rien ne peut le galvaniser qu’une crise. Comme honnête homme je la redoute, comme philosophe je la désire. Nous marchons en sens inverse de l’esprit de Dieu. Pays sans courage et sans vertu, admirable parterre pour les apostats politiques. Naples a inventé Polichinelle. La France est digne d’inventer pis. N’y pensons plus et travaillons. […] Je me lève à cinq heures et je lis et j’écris jusqu’à dix. Je gagne péniblement le pain de mon indépendance. Il est cher, mais il est amer ».
Il apprend « l’aventure » de Victor HUGO (pris en flagrant délit d’adultère avec Mme Biard) : « J’en suis fâché. Mais ces fautes-là s’oublient vite. La France est élastique. On se relève même d’un canapé »...

Demander plus d'information