Chargement en cours
Ma sélection

Lot 989 - LABICHE Eugène (1815-1888) [AF 1880, 15e f]. - 4 L.A.S. « Eugène Labiche », [...]

Estimation : 400 € / 500 €

résultat non communiqué

LABICHE Eugène (1815-1888) [AF 1880, 15e f].
4 L.A.S. « Eugène Labiche », 1844-1880 ; 11 pages in-8 ou in-12.

Paris 19 octobre 1844, [à son collaborateur MARC-MICHEL ?], à propos de leur pièce qui vient d’être refusée par le Gymnase, « et même assez sèchement, on prétend que notre petit bijou n’est ni comique, ni touchant, ni intéressant ». Il propose de la porter à SCRIBE : « Nous aurons l’opinion du Maître », et peut-être même sa recommandation : « Tu sais qu’une pièce recommandée par Scribe est une pièce reçue. Ce serait une belle revanche »… Il n’a pas le sujet de leur prochaine comédie, mais propose en attendant de faire Ugolin II… Savigny 18 mai 1863, à propos des représentations du Chapeau de paille d’Italie : « l’affaire du Chapeau peut être bonne aux Variétés. […] Toute mon inquiétude, c’est que Cogniard ne tienne pas ses promesses relativement au chiffre des représentations. Il m’a déjà fait retirer […] L’Affaire de la rue de Lourcine du palais-royal »… Paris 3 janvier 1865, à un jeune auteur dramatique auteur de L’Enquête : « Le dialogue est charmant, très fin, très littéraire, je ne lui reproche qu’un peu de recherche […]. Maintenant votre pièce n’a qu’une situation, toujours la même, elle ne remue pas, elle ne se retourne pas, et c’est un grand défaut »… Il lui reconnaît cependant « des qualités d’esprit et de dialogue qui se rencontrent rarement à un aussi haut degré chez un débutant »… 19 avril 1880 : « J’avais formellement renoncé au théâtre avant mon élection, l’Académie n’est donc pour rien dans ma résolution, la vraie raison de ma retraite, c’est que le théâtre m’ennuie. J’ai trop mangé de ce pâté d’anguilles et je désire me reposer »...
On joint une L.A.S. à un ami, lui envoyant un fauteuil pour une première au Palais-Royal.

Demander plus d'information