Chargement en cours
Ma sélection

Lot 360 - Bernardo Paganelli di Montemagno, Eugène III (1080 ?-1153) Pape en 1145, disciple de [...]

Estimation : 13 000 € / 15 000 €

resultat non communiqué

Bernardo Paganelli di Montemagno, Eugène III (1080 ?-1153) Pape en 1145, disciple de Bernard Clairvaux, il créa le Sacré Collège, et lança la deuxième croisade. Bulle originale portant la rota, la signature et la souscription du Pape et son monogramme, avec les signatures de six cardinaux ou prélats, Altissiodorum (Auxerre) 7e des calendes d’octobre (26 septembre) 1147 , 3e année de son pontificat ; parchemin grand in-fol. (55,5 x 42 cm), la première ligne en grandes lettres (plis, légères brunissures et salissures) ; sceau manquant ; en latin.
Rarissime document papal de 1147 concernant l’abbaye cistercienne de Barzelle dans l’Indre.
Le pape, dans la troisième année de son pontificat, s’adresse à l’abbé Foucher de Barzelle (« Fulcherio abbati de Barzella »).
Il place le monastère sous sa protection, et il confirme les biens de l’abbaye, s’étendant du bois et de la terre de Barzelle à la rivière du Nahon, comprenant la terre et le bois d’Osmond, la terre et le bois de Congi, la terre et le bois de Jaunay, la grange de Fontgiraud, une terre et des prés à Valençay (« Valentiaco »), etc. Il confirme également les droits concédés à l’abbaye.
La bulle présente la rota portant le nom du pontife et sa devise (Fac mecum domine signum inbonum), avec la croix probablement autographe, la signature Ego Eugenius catholice ecclie eps probablement tracée par la chancellerie, la souscription SS (Subscripsi) probablement autographe, et le grand monogramme de la Benevalete.
La bulle a été en outre signée par six cardinaux et prélats, avec leur croix, leur nom et la souscription : deux cardinaux-prêtres, deux cardinaux-diacres, et deux évêques : Albéric de Beauvais, évêque d’Ostie, et Imarus évêque de Tusculum (Frascati).

Au bas de la bulle, authentification de la chancellerie.
L’abbaye cistercienne de Barzelle, sur le territoire de la commune de Poulaines (Indre), fut fondée en 1137 ; pauvre, elle ne put faire construire son église que tardivement, dédiée à Notre-Dame en 1219 ; elle abrita une douzaine de moines ; elle fut démantelée à la Révolution. « Je n’ay pu rencontrer aucuns titres de cette Abbaye, & rien de ce qui la concerne » (La Thaumassière, Histoire de Berry, p. 802).
Dans le fonds concernant l’abbaye aux Archives départementales de l’Indre, on trouve une copie tardive sur papier de ce document (H5).

Demander plus d'information